Concerts

Cette années, trois concerts viennent animer les journées et soirées du FIDÉ, dont un s’étalant tout au long du festival !

diego dacax

DIEGO DACAX • MUDO

Bricoleur musical brésilien basé en France, Diego Dacax a commencé à faire de la musique au cours des années 90 influencé par l’underground de sa région, São Paulo. La scène locale incorporait le noise rock, le jazz, l’electronica et des musiques dites expérimentales et contemporaines sans oublier la richesse des rythmes brésiliens. Mudo, son premier EP, matérialise ce tas de références défiant toute classification.

Marqué par une instrumentation électrique-électronique concise et des formes cycliques inspirées des musiques populaires, Mudo est joué en live par Diego Dacax (basse), Olavo Vianna (guitare) et Alex Fernandino (claviers, guitare, ordinateur).

diegodacax.com

 
 

LAu e Alba 2

PAREIAS – BATUQUES E CANTORIAS
ALBA CABRAL ET LAURA TAMIANA

Par le chant, les rythmes, la danse et le jeu, Laura et Alba revisitent la culture populaire brésilienne. Elles ont déjà partagé la scène à Londres (UK) et à Recife (BR). Cette fois, elles se retrouvent à Paris et invitent le public à les accompagner dans un voyage musical coloré et fleuri de rythmes et sons, spécialement préparé pour le Fidé.

Alba est musicienne, percussionniste et chanteuse à Londres, où elle habite depuis 2010. Partie intégrante des groupes Let Drum Beat (musique afro-brésilienne et compositions) et Choro in Roda (projet de musique instrumentale brésilienne), elle est aussi formatrice dans des écoles et centres culturels (l’éveil musical, percussion brésilienne, percussion corporelle). Alba a un MA de la Guildhall School of Music et a reçu le Press Award UK 2011, avec le groupe Pé-de-Jurema.

Laura est artiste et productrice, diplomée en Coopération Artistique Internationale, par l’Université Paris 8. Ses créations et ses projets proposent des dialogues entre les arts visuels, la musique, les arts du spectacle et les arts traditionnels, et ont pour but la rencontre. Partie intégrante du groupe de danse et musique Boi Marinho et du groupe traditionnel Maracatu Rural Piaba de Ouro, à Parnambuco, Brésil, Laura est aussi thérapeute en Constellation Systémique, ayant développé des pratiques de groupes mêlant la Constellation et la création artistique. Elle participe aussi à l’exposition Incarnées.

facebook.com/lauratamianaartista
www.alba-cabral.com

 
 

LA OC final

ORQUESTA CHILAQUILES

La Orquesta Chilaquiles est un groupe de cumbia originaire de Paris. C’est l’histoire de 6 amis qui, à l’automne 2014, se réunissent sous l’impulsion du flûtiste et chanteur DriDri. Le combo de départ élabore rapidement un répertoire tiré de la cumbia colombienne et chilienne. Petit à petit, ils sont rejoints par d’autres pour former un groupe de 13 musiciens, dont 2 chanteurs.

Le premier EP de la bande sort au début de l’été 2016 et remporte un beau succès lors d’une tournée en Bretagne. Dans le même temps, le groupe multiplie les compositions originales mêlant de nouvelles influences : salsa, ska, rap, chanson française et musiques des Andes. Amenant avec elle la fraîcheur de la nouvelle vague festive sud-américaine, la Orquesta Chilaquiles n’a de cesse d’explorer de nouvelles sonorités oscillant entre l’Europe et l’Amérique Latine.

Durant l’année 2016-2017, la Orquesta Chilaquiles a multiplié les concerts et les collaborations avec le milieu de la cumbia parisienne, en particulier lors des « Big Fiesta de Cumbia » organisées dans les salles de la Bellevilloise et du Cabaret Sauvage ou à l’Entrepôt, lieu de référence des musiques latines à Paris.

Notons que la Orquesta Chilaquiles, récemment créée, avait déjà secoué le public du Fidé 2014 !