Ils sont passés par le FIDÉ !

Tous les ans, le FIDÉ propose à son public d’être parmi les premiers à découvrir des films et des réalisateurs·trices qui feront ensuite brillamment le tour du monde.

• Lamine Ammar-Khodja •

Lamine Ammar-Khodja est sélectionné en autodidacte en 2008 avec Aziz Chouaki ou le serment des oranges puis présente en 2010 son film du Master 2 de Documentaire de Création de Lussas Comment recadrer un hors-la-loi en tirant sur un fil. Son premier long-métrage Demande à ton ombre sort en 2012. Il est présenté au MoMA à New York et dans plusieurs festivals internationaux dont le FID Marseille où il a reçu le Prix du Premier Film.

• René Ballesteros •

La Quemadura (2010) de René Ballesteros a reçu de nombreux prix dont le Prix Joris Ivens au Cinéma du Réel (Paris), le Grand prix à Documenta Madrid, et meilleur réalisateur chilien au Sanfic (Chili).

• Alessandro Comodin •

Alessandro Comodin a présenté Jagdfieber (The Hunting Fever) en 2010 – également sélectionné à la Quinzaine de Réalisateurs. En 2012, sort son premier long-métrage L’Été de Giacomo, sélectionné dans de nombreux festivals et récompensé à Locarno par un Léopard d’Or. Il revient en 2016 avec son film I Tempi felici verranno presto sélectionné également dans de nombreux festivals et qui a reçu le Beatrice Sartori Award à la Semaine de la critique à Cannes et le Puma d’argent pour le meilleur film au Festival international du film de Mexico – FICUNAM.

• Camille Ducellier •

Artiste multimédia, Camille Ducellier est diplômée de la HEAR (Strasbourg, 2009) puis poursuit sa formation au Fresnoy (Tourcoing, 2011), son film de 2010, Sorcières, mes soeurs et son web art divinatoire documentaire et interactif Reboot me (2016) font partie de la programmation de la 8ème édition. Elle réalisera ensuite Voyage hors du corps et Sorcières Queer en 2017, une web série documentaire, Gender Derby (2018) et écrira le Guide pratique du féminisme divinatoire, réédité aux éditions Cambourakis en mai 2018.

• Elitza Gueorguieva •

Déjà présente en 2009 et 2010 dans l’équipe organisatrice du festival, en 2011, Elitza Gueorguieva présente son film, accompagné d’une performance, Papillons dans le ventre. Elle publie son premier roman Les Cosmonautes ne font que passer aux Editions Verticales en 2016 et un an plus tard, en 2017, pour son film Chaque mur est une porte elle reçoit, entre autres, la mention spéciale du prix de l’Institut français Louis Marcorelles au Cinéma du Réel (Paris).

• Aneta Kopacz •

La sélection 2014 a ainsi présenté Joanna d’Aneta Kopacz plus tard nommé aux Oscars 2015.

• Emmanuel Marre •

Autre nom important de la 3ème édition, Emmanuel Marre qui présentait son film Les Cheveux coupés. Il a ensuite réalisé Le Film de l’été en 2017, film sélectionné à la Berlinale et primé notamment aux festivals Indielisboa, Clermont-Ferrand, FIFF, de cinéma de Brive. Il revient en 2018 avec le film D’un château l’autre qui remporte le Pardino d’Oro à Locarno, le grand prix au festival de cinéma de Brive et le bayard du meilleur court-métrage au FIFF.

• Vincent Pouplard •

Présent également en 2010, Vincent Pouplard présentait son film Le Silence de la Carpe, son nouveau long-métrage Pas comme des loups (2016), fut sélectionné au Festival cinéma du réel (Paris), et gagnant du Grand Prix aux Écrans documentaires d’Arcueil et au Festival Européen du film d’éducation d’Evreux, du Prix Regard Social au Festival Traces de vies (Clermont-Ferrand).

• Marta Prus •

Marta Prus, sélectionnée lors de l’édition de 2015 du fidé avec son film Vakha i Magomed. Ses autres œuvres scolaires comprennent des documentaires primés à l’échelle internationale, Dix-huitième anniversaire (2012), Talk to Me (2015) et des fictions Hot and Cold (2016). Elle a dirigé une série télévisée Teen Mom Poland (2014) pour MTV Poland et a été directrice d’unité II pour la série télévisée de fiction Illegals pour Canal +. Son premier long métrage documentaire Over the Limit a été présenté pour la première fois au Concours principal de l’IDFA 2017, présenté dans plus de 70 festivals récompensés par plus de 20 prix.

• Clément Schneider •

Présent en 2018 pour présenter son film Île-Errance – réalisé lors de ses études à la Fémis, Clément Schneider fera partie la même année de la sélection de l’ACID Cannes avec son film suivant – Un Violent désir de bonheur.

• Ilya Tomashevich •

En 2010, Blue sky. Dark bread, d’Ilya Tomashevich a reçu le prix Mikeldi d’argent au festival ZINEBI de Bilbao.