A(way)

A(way)

Soňa Nôtová

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Un film qui partagera son spectateur. À première vue, (A)way semble être réalisé par une jeune femme relativement narcissique, dont la volonté d’intégrer un camp de réfugiés, afin de les soutenir, se confondrait avec des ambitions morales quelque peu égocentriques ou confuses. En somme, la tentation égoïste de vampiriser la douleur de son prochain pour « être au monde ». Mais à deuxième vue, il s’agit peut-être, et surtout, d’un film dont la nécessité de se faire, même précaire, relève de sa romance « interdite » malgré les qu’en-diras-t’on, entre la réalisatrice et un jeune réfugié. D’autant plus qu’il s’agit d’un point de vue interne du camp. La singularité d’(A)way réside peut-être bien là : quitter le ton alarmiste et misérabiliste des comptes-rendus habituels de la situation dramatique des réfugiés (dans les camps où ils sont circonscrits et parqués) pour leur préférer les contacts humains, même s’ils sont subjectifs ou/et intermittents ! De par la modestie de ses moyens, de l’ingénuité de son dispositif, d’un procédé narratif proche du journal filmé et même de ses maladresses en tous genres, (A)way vient éprouver – face à notre apathie générale ou à notre tendance morale au regard réprobateur – , le sentiment amoureux de sa réalisatrice, aussi puéril et éphémère soit-il. Et c’est énorme ! Le film tient donc sa force de ses faiblesses ! Et c’est étonnant ! (Derek Woolfenden)

SAMEDI 13 AVRIL • 15H20
A(WAY)
Soňa Nôtová
Slovaquie • 2018 • 15’
FTF VšMU – FILMOVÁ A TELEVÍZNA FAKULTA : ftf.vsmu.sk